Blog

La miellerie

Voulant faire bénéficier de son savoir-faire auprès d’un large public, la miellerie Famille Perronneau a été créée pour permettre à tous de s’approvisionner en miel et produits au miel directement auprès du producteur.

Le grog au miel : un remède à l'hiver

Le grog au miel, ce remède parfait pour l'hiver ! À l’origine, le grog était concocté en associant du rhum à du lait chaud ou de l'eau chaude. Il s'ouvrait également à d'autres ingrédients tels que le citron, le miel ou le sucre de canne. Vous le reconnaissez peut-être comme un remède traditionnel de grand-mère, réputé pour soulager les maux de gorge associés aux coups de froid.

Mais avant de parler de grog au miel, il faut en revenir à l’histoire originale du grog au rhum… 

Les origines

La définition actuelle du dictionnaire pour le grog est la suivante : « Boisson composée d’eau-de-vie ou de rhum, d’eau chaude sucrée et de citron ». Les origines du grog remontent au XVIIe siècle en Inde, plus précisément dans le punch, dont la première référence connue date de 1632. Le mot "punch" dérive du hindi "Paanch", signifiant cinq, faisant référence à une boisson contenant cinq ingrédients, dont le rack, l'eau et les épices. À cette époque, "rack" était synonyme d'eau-de-vie, mais pas nécessairement de rhum (le rack désignait toutes les eaux-de-vie de l'océan Indien, telles que la canne, la sève de cocotier ou de palmier, aujourd'hui appelées arrack). Une autre hypothèse suggère que le mot "punch" pourrait provenir de l'anglais "puncheon", un tonneau utilisé pour contenir divers liquides, dont le rhum. En 1653, dans les Voyages et observations du sieur de La Boullaye Le Gouz, l'auteur décrit un breuvage appelé « Belleponge » qui était une boisson utilisée par les Anglais aux Indes, composée de sucre, de jus de citron, d'eau-de-vie, de fleur de muscade et de biscuit rôti.

Ce témoignage est corroboré par François Bernier qui, en 1699, dans son récit de voyage en Inde, mentionne le « Bouleponge », une boisson composée d'Arac, c'est-à-dire d'eau-de-vie de sucre noir, avec du jus de citron, de l'eau et un peu de muscade râpée.

Aux Amériques, William Hughes nous apprend en 1672 que le « Punch », « ordinairement bu par les planteurs », « est fait d'esprit de vin (ou alors avec du rhum), d'eau et de sucre, avec assez de jus de citron vert pour lui donner du piquant et de la force ». Ainsi, la recette du grog telle que nous la connaissons aujourd'hui existait déjà en 1672, bien qu'elle ne porte pas encore ce nom.

Les marins britanniques passaient de longs mois en mer, exposés aux éléments déchaînés et à un froid pénétrant. La survie et la navigation au milieu des océans tumultueux exigeaient une endurance exceptionnelle. C'est dans ce contexte impitoyable que le grog au rhum aurait pris naissance. Épuisés par les rigueurs de la mer, les marins cherchaient désespérément un réconfort et une chaleur pour soulager leurs corps endoloris. L'idée ingénieuse a alors émergé : mélanger du rhum, déjà populaire à bord des navires, avec de l'eau chaude. Cette combinaison simple mais efficace s'est avérée être la réponse à leurs besoins les plus fondamentaux.

Le grog au rhum dépassait le simple statut de boisson pour ces marins. Il représentait un havre de chaleur. La chaleur douce et réconfortante de cette boisson les enveloppait, leur redonnant de l'énergie. Après des journées épuisantes, le grog au rhum était leur moment de répit, un rappel de la civilisation et du confort au milieu de l'immensité impitoyable de l'océan. Avec le temps, le grog au rhum a évolué au-delà de sa forme originelle. Les marins ont commencé à incorporer divers ingrédients pour personnaliser leur boisson et lui donner des nuances de saveur. Le sucre de canne a ajouté une douceur subtile, tandis que le jus de citron a apporté une touche d'acidité rafraîchissante. Certains ont expérimenté avec des épices comme la cannelle, créant ainsi des variations aromatiques. D'autres ont ajouté du miel pour une douceur encore plus prononcée. Cette évolution du grog au rhum en a fait une boisson polyvalente, adaptée à différentes préférences gustatives et à diverses occasions.

Le grog a traversé les siècles, lutté contre les maladies et se réinvente aujourd’hui sous la houlette des barmen adeptes de la mixologie.

Les bienfaits du grog

Depuis ces origines, le grog a évolué en incorporant divers ingrédients tels que le citron, la cannelle, et le miel, entre autres. Il s'est inscrit parmi les remèdes dits "de grand-mère", fréquemment utilisés pour soulager les petits maux hivernaux. Des variantes non alcoolisées existent également pour satisfaire tous les amateurs de solutions naturelles.

Bien que le grog ne puisse prétendre guérir véritablement le mal de gorge, il soulage efficacement ses symptômes et contribue à une récupération plus rapide. Cette efficacité s'explique par une combinaison de facteurs. En premier lieu, la consommation d'une boisson chaude procure une sensation apaisante à l'organisme.

De plus, le miel, aux propriétés antibactériennes, anti-inflammatoires et antiseptiques pour les voies respiratoires, est apprécié pour sa capacité à adoucir une gorge irritée et à calmer la toux. Le miel est souvent utilisé comme remède naturel pour soulager les petits maux.

Il possède des propriétés antibactériennes et antioxydantes qui aident à tuer les bactéries et à réduire l'inflammation dans la gorge. Sa texture épaisse et sirupeuse permet d’aider à apaiser les irritations et les démangeaisons de la gorge. Et ses vertus hydratantes aide à hydrater les muqueuses de la gorge et à soulager la sécheresse qui peut causer des douleurs et des démangeaisons. Grâce à sa composition unique, qui contient des antioxydants, des enzymes et des nutriments bénéfiques, le miel peut être utilisé pour améliorer la santé globale et aider à prévenir certaines maladies.

Il constitue un allié de choix pour lutter contre les bactéries de l'hiver. En raison de ses propriétés antibactériennes, le miel aide à renforcer l'organisme dans sa lutte contre les virus responsables des rhumes et de la grippe. Les nombreux nutriments et antioxydants qu'il contient agissent pour protéger l'organisme et stimuler son système immunitaire.

Tout comme le miel, la cannelle possède des propriétés antibactériennes et anti-inflammatoires, en plus de stimuler le système immunitaire. L'ajout de citron au grog permet de bénéficier de son action détoxifiante et stimulante pour le métabolisme. Enfin, le rhum (à consommer avec modération) joue principalement un rôle "chauffant" en favorisant la sudation, aidant ainsi le corps à éliminer ses toxines.

Les recettes

Chaleur réconfortante et remède traditionnel, le grog s'invite comme un élixir de bien-être, particulièrement en saison froide. Nous vous proposons deux  variantes de cette boisson emblématique : le grog classique au rhum, imprégné de la chaleur enivrante de cette boisson alcoolisée, et le grog sans alcool au miel et gingembre, une alternative douce et apaisante. Découvrons ensemble ces deux recettes, véritables potions réconfortantes, pour vous accompagner à travers les journées hivernales avec chaleur et saveur.

1. Grog classique au rhum

On vous dévoile la recette classique et réconfortante du grog au rhum. Idéal pour soigner un début de rhume, ce breuvage marie la chaleur du rhum avec une touche sucrée. Prêts à savourer ce moment cocooning ?

Niveau : facile
Temps de préparation : 8 min

Ingrédients pour 1 personne : 

  • Miel
  • Rhum brun ambré
  • Citron
  • Eau

Étapes de préparation : 

  1. Mettre l'eau à chauffer.
  2. Pendant ce temps, presser le jus d'1/2 citron.
  3. Dans une chope mettre 2 cuillères à café de miel, le jus de citron, et la valeur d'un petit verre à liqueur de rhum.
  4. Quand l'eau commence à faire de petites bulles, vider dans la chope.
  5. Boire dès que la température le permet.

2. Le grog au miel et au gingembre 

Plongeons dans l'univers réconfortant du grog au miel et gingembre, une boisson chaleureuse qui combine les bienfaits apaisants du miel avec la vivacité du gingembre. Prêts pour une expérience réconfortante ? Préparez-vous à découvrir une recette simple et efficace pour vous réchauffer de l'intérieur et apaiser vos maux hivernaux

Ingrédients pour 2 mugs : 


  • 4 càc de miel de thym, qui possède des vertus pour la toux
  • 25 cl d’eau bouillante
  • 1 quart de gingembre frais
  • 1 demi citron

Étapes de préparation : 


  1. Faites bouillir de l’eau.
  2. Répartissez l’eau bouillante dans les mugs.
  3. Ajoutez le jus de citron pressé, le miel de thym et les morceaux de gingembre. 
  4. Dégustez !

Le grog au miel se dévoile comme bien plus qu'une simple boisson chaude en période hivernale. C'est un remède ancestral, une caresse pour la gorge et une source de réconfort. Les bienfaits antibactériens et apaisants du miel, combinés à la chaleur enveloppante de cette concoction, en font un allié précieux pour lutter contre les maux de l'hiver. Que ce soit pour apaiser une toux persistante, adoucir une gorge irritée ou simplement se réchauffer lors des journées froides, le grog au miel demeure une tradition réconfortante qui transcende le temps. Préparons nos tasses, savourons ce délicieux élixir, et laissons-nous emporter par la magie réconfortante du grog au miel.

Astuce : pour utiliser le miel pour soulager un mal de gorge, vous pouvez prendre une cuillère à soupe de miel pur ou ajouter du miel à une tasse de thé chaud ou de l'eau chaude avec du citron. Vous pouvez également mélanger du miel avec de l'eau tiède et du sel pour faire un gargarisme qui peut aider à réduire l'inflammation et la douleur.

Pour traverser l’hiver, le miel est idéal, mais également le pollen ! Découvrez pourquoi le consommer dans cet article.

Article précédent
Article suivant